Amputation du membre inférieur

Accédez à plus de X enseignements vous permettant de consolider vos bases ou d'en acquérir de nouvelles, à votre rythme.

Introduction à l'apparaillage

Une fois que le moignon cicatrisé, il est possible de réaliser une prothèse. La période de cicatrisation permet de prendre consciences des aptitudes et des capacités du patient. Cela permet de nous orienté sur un type de prothèse à utiliser.

Comprendre les bases du fonctionnement d'une prothèse permet au kinésithérapeute de réaliser une rééducation plus efficace, notamment en se penchant sur des problèmes récurrents:

  • Reconnaître une prothèse non adaptée au patient, notamment au niveau de l’emboîture.

  • Déterminer les possibilités du patient en fonction de la prothèse réalisée (varie en fonction du pied, genou, rotator...).

  • Vérifier l’alignement de la prothèse.

Alignement de la prothèse dans le plan frontal
Figure 1:
Alignement de la prothèse dans le plan frontal

Composants d’une prothèse

Éléments constituant une prothèse:

  • Une emboîture

  • Un adaptateur

  • Une articulation de genou (si amputation supérieure au genou)

  • Des éléments de liaison

  • Un pied prothétique

Prothèse tibiale
Figure 2: Prothèse tibiale
Figure 3: Prothèse fémorale

Chacun de ces éléments existe en plusieurs déclinaisons afin de s’adapter le plus possible aux capacités du patient, ces déclinaisons sont présentés dans les chapitres suivants.

Photo de profil de Dreytil

Dreytil

Masseur-kinésithérapeute

Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum.