Myologie du membre supérieur

Accédez à plus de X enseignements vous permettant de consolider vos bases ou d'en acquérir de nouvelles, à votre rythme.

Muscle grand pectoral

Le muscle grand pectoral (ou pectoral majeur) est un muscle triangulaire recouvrant le petit pectoral et appartenant à la région antérieure de l’épaule.

Ce muscle est composé de 3 faisceaux distincts se croisant avant de rejoindre leur insertion commune. (1)

  • Faisceau claviculaire: Les fibres sont orientées vers le bas et l’extérieur.

  • Faisceau sternal: Les fibres sont orientées horizontalement et vers l’extérieur.

  • Faisceau abdominal: Les fibres sont orientées vers le haut et l’extérieur.

Muscle grand pectoral
Figure 1: Grand pectoral
Faisceaux du grand pectoral
Figure 2:
Faisceaux du grand pectoral

Caractéristiques

  • Origine:

    • Portion claviculaire: 2/3 médials de la face antérieure de la clavicule.

    • Portion sternale: Face antérieure du manubrium et corps du sternum

    • Portion abdominale: Aponévrose du muscle oblique externe

    • Cartilages costaux de la 2e à la 6e côte.

  • Insertion: Crête du troquiter (tubercule majeur) de l’humérus.

  • Innervation: Nerfs pectoral médial (C8-T1) et pectoral latéral.

  • Fonction:

    • Portion claviculaire: Flexion du bras

    • Portion sternale et abdominale: Adduction, Rotation Interne du bras

    • Muscle inspirateur accessoire

Étirement

Figure 3:
Etirement du grand pectoral

Actif:

  • Le patient est debout et place son avant-bras et son coude contre une paroi, à hauteur d’épaule (90° d’abduction).

  • Pivoter le buste du côté opposé à la paroi augmentera la sensation d'étirement.

Passif: (2)

  • Patient positionné en décubitus dorsal, le thérapeute est placé debout du côté homo-latéral.

  • Le thérapeute place le membre supérieur à 60° d’abduction dans un premier temps, puis 90° et enfin 120° (chaque amplitude étire un faisceau différent).

  • Augmenter l’abduction horizontale augmentera la sensation d’étirement.

Trigger points (3)

Le pectoral majeur peut développer des TrP sur n’importe quelle portion de son muscle mais on en retrouve principalement 5 provoquant différents types de douleur.

Figure 4: TrP du grand pectoral

Types de trigger points:

  • Figure 4A: TrP de la portion claviculaire, les douleurs sont essentiellements localisées au niveau du deltoïde antérieur ainsi qu’au niveau de la portion claviculaire.

  • Figure 4B: TrP de la portion sternale, les douleurs sont essentiellement localisées au niveau du muscle même mais également le long du bras jusqu’à l’épicondyle médial voir jusqu’aux doigts. Les douleurs font penser à un angor.

  • Figure 4C: TrP de la portion abdominale, les douleurs se ressentent essentiellement au niveau de la poitrine et peuvent augmenter la sensibilité du mamelon.

  • Figure 4D: TrP associé avec une arythmie cardiaque et essentiellement localisé du côté droit (sauf situs inversus) entre la 5e et 6e côte, absence de douleur

Traitement:

  • Localiser le TrP au niveau de la portion libre du pectoral, le pincer en utilisant un pouce sous l’aisselle et un index à la face antérieure du muscle.

  • Relaxation par compressions rythmiques: Pressions de force modérée sur le trigger point, 3 fois 7 secondes.

Bibliographie

Universitat de Vic. Músculs de l’extremitat superior. 2015.
Neiger H. Estiramientos manuales. Panamericana; 150 p.
Travell, Simons Simons’ Myofascial Pain and Dysfunction The Trigger Point Manual by Janet G. Travell David Simons.
Photo de profil de Dreytil

Dreytil

Masseur-kinésithérapeute

Ex his quidam aeternitati se commendari posse per statuas aestimantes eas ardenter adfectant quasi plus praemii de figmentis aereis sensu carentibus adepturi, quam ex conscientia honeste recteque factorum, easque auro curant inbracteari, quod Acilio Glabrioni delatum est primo, cum consiliis armisque regem superasset Antiochum.